BD : Petit traité de morphologie

Auteur : Maupré
Editeur : Futuropolis




L’enseignement de Jean-François Debord veut s’émanciper de la connaissance besogneuse d’une anatomie mortuaire. Ce Petit traité de Morphologie constitue donc déjà une approche plus qu'intéressante pour les candidats dessinateurs ou les curieux du corps humain.

L’ex-professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris nous rappelle entre autres que, d'un point de vue osseux, l’omoplate est indépendante et seulement attachée à la cage thoracique par un petit bout de clavicule ; que les crânes d’hommes et de femmes diffèrent ; et bien d'autres choses encore.


Ce savoir, Agnès Maupré a voulu le transmettre au travers de ces 200 pages de bande dessinée didactique. Un sacré défi, que cette ancienne élève relèvera sous la supervision du maître. 

Si l’enseignement vaut le détour, l’ouvrage aurait par contre pu être plus amusant encore. Je n’ai jamais rencontré le professeur, mais la façon dont il est représenté ne le rend malheureusement pas très attachant : sa bouche marque souvent le mécontentement et il a fréquemment l'air énervé... ce qui s'avère un peu agaçant sur la longueur.

Le dessin d'Agnès Maupré est très fortement influencé par celui de Joann Sfar. L'auteur du Chat du rabbinlui-même autrefois élève de Debordsigne d'ailleurs la postface de cette précieuse BD-syllabus.


Chronique par Jean Alinea