BD : Dali

Auteur : Baudoin
Editeur : Dupuis / Centre Pompidou


Quelle ne fût pas ma surprise de voir paraître cette biographie dessinée ! Une bonne surprise a priori, puisque j’admire les travaux tant de Salvador Dali que d’Edmond Baudoin. Mais ces deux artistes sont à ce point dissemblables en personnalité et dans leur approche de l’art que voir leurs deux noms réunis sur une couverture s’avérait plus qu’impbrobable. De plus, Baudoin n’est pas, de son propre aveu, vraiment un fan inconditionnel de l’oeuvre dalinienne. Alors pourquoi ce livre ? Sans doute d’abord parce qu’il faut bien vivre, M’sieurs-dames, et que lorsque le prestigieux Centre Pompidou vous passe commande, vous vous abstenez de faire la fine bouche. Mais loin de se satisfaire d’une belle aubaine professionnelle, Baudoin en profite pour se renouveler au travers de cette contrainte.

Une oeuvre de commande, certes, mais finalement plus réussie et originale que si elle avait été réalisée par un inconditionnel de Dali. L’auteur sonde ici la psychologie tourmentée et l’origine de la démarche du peintre génial, parvenant à rejoindre ainsi ses propres questionnements sur la femme, la sexualité, l’art ou encore la vieillesse. La façon imaginative de mettre cela en image offre aussi un regard nouveau, tant sur le travail Dali que sur le sien.

Ce livre confirme qu’il y a chez Baudoin une véritable recherche de compréhension de l’autre, une écoute attentive aux sensibilités différentes de la sienne.

C’est un coeur ouvert qui va à la rencontre d’un intellect egocentrique, excentrique et mégalomane, inaugurant une conversation créative à propos de la matière et des pulsions. Baudoin, Dali et le lecteur en sortent grandis. Magnifique.

Chronique par Jean Alinea