BD : En cuisine avec Alain Passard + Le Viandier de Polpette

Auteur 1 : C. Blain 
Auteurs 2 : O. Milhaud, J. Neel
Editeur : Gallimard


M'est d'avis que Gallimard va profiter du regain public pour la cuisine, suscité par l’émission télévisée Top Chef. L’éditeur lance en effet coup sur coup deux bandes dessinées, signées par des auteurs-dessinateurs très en vue, qui raviront les fins gourmets amateurs de bonnes recettes.


Tout d’abord, celle intitulée En cuisine avec Alain Passard, où Christophe Blain, envoyé en mission par son éditeur, a suivi pendant deux ans le chef triplement étoilé de L’Arpège, restaurant parisien de prestige. Réputé pour son inventivité et la préparation fine de produits issus de ses potagers, Alain Passard livre ici sa philosophie culinaire et quatorze recettes inédites.

La mise en scène efficace, avec ce trait minimaliste et humoristique reconnaissables, nous entraîne tantôt dans l'arrière-salle où s'affairent les experts, commis et autres apprentis, tantôt pour une balade dans les jardins sarthois où sont cultivés légumes, fruits et plantes aromatiques. La parole est aussi fréquemment donnée aux membres du personnel, soumis à une exigence extrême mais très fiers de travailler pour ce patron surdoué. 

Quant à l'auteur, il se dessine lui-même comme un perpétuel enthousiaste, ébahi par ce qu’il découvre et goûte. Une sacrée publicité pour son hôte, même si la vocation de cette BD reste avant tout documentaire et didactique.

Après un brillant portrait d'univers politique dans Quai d’Orsay, Christophe Blain réussit donc ce nouveau pari, même si celui-ci est vraiment à réserver aux adultes gastronomes.

Le Viandier de Polpette est quant à lui un livre plus "grand public", voire "jeunesse", qui intègre des recettes plus simples dans une histoire, un conte. 

"Viandier", c’est le nom moyenâgeux donné au tout premier livre de cuisine. Quant à Polpette, c’est celui du protagoniste. Ex-cuistot militaire, il exerce ses talents culinaires dans une auberge située dans une jolie bourgade, domaine appartenant au sympathique et immature comte Fausto. La vie suit un cours paisible jusqu’au jour où le père de ce dernier - redoutable chef d'armée - annonce son retour au pays, après près de deux décennies d’absence. Panique.

Ecrit par Olivier Milhaud et mis en images par Julien Neel (le dessinateur de la célèbre série pour adolescent(e)s Lou !), ce premier tome du Viandier de Polpette, intitulé L’ail des ours, est une sympathique entrée en matière qui plaira aux plus jeunes ainsi qu’aux adultes. Une lecture qui pourra même stimuler ces derniers à passer de la BD aux fourneaux.

Chronique par Jean Alinea


Consultez toutes nos chroniques à propos
ou 
d'autres ouvrages de Christophe Blain :